Sélectionner une page

Bienvenue à Angers, ville classée d’art et d’histoire avec son impressionnant château aux tours en ardoise et en tuffeau. Capital de l’Anjou, Angers a beaucoup d’histoires à raconter aux visiteurs qui viennent la découvrir. Michael Juret, originaire de cette ville, vous fait découvrir les lieux incontournables à visiter.

Le château d’Angers

S’il n’y a qu’un seul monument que vous devez voir à Angers, c’est très certainement le château de la ville. Un peu d’Histoire. Les travaux de construction de la forteresse ont commencé en 1230. Elle est commandée par la régente Blanche de Castille et son jeune fils, Saint Louis. Les remparts, d’une longueur d’environ un demi-kilomètre et comportant 17 tours de schiste et de calcaire, indiquent clairement la destination de la forteresse : dissuader les éventuels assaillants.

À la fin du XVIe siècle, les tours ont été raccourcies d’une vingtaine de mètres et des tours en poivrière ont été ajoutées aux toits, donnant au château son aspect actuel. Ces modifications ont été apportées pour adapter le bâtiment à l’évolution de la technologie de l’artillerie, et en particulier du canon.

La forteresse a été occupée par intermittence par les ducs d’Anjou aux XIVe et XVe siècles. Ces princes extrêmement riches et amis proches du roi de France étaient des constructeurs prolifiques et des amateurs d’art.

Louis Ier, Duc d’Anjou, modernise le château et Louis II construit la chapelle. Mais c’est René qui construit le logis royal (1435 à 1440) et le castellum ostentatoire (1450) qui entoure la cour.

À cette époque, les jardins comportent plusieurs bâtiments provisoires et une extraordinaire ménagerie, contenant des animaux tant domestiques que exotiques.

Louis Ier, duc d’Anjou, a également commandé la Tapisserie de l’Apocalypse en 1375. D’une longueur initiale de 140 mètres (dont 100 mètres actuellement conservés et exposés), cette tapisserie illustre l’histoire de l’Apocalypse à partir du Livre de l’Apocalypse de Saint Jean (le dernier livre de l’Ancien Testament).

Elle reflète également les angoisses de la fin du XIVe siècle, dans le contexte de la guerre de Cent Ans. La tapisserie a été réalisée au cours d’une période d’extraordinaire élan culturel, soutenue par des ressources financières et techniques exceptionnelles. Elle reflète le talent de Jean Bondol, artiste de renom et peintre du roi.

Le quartier des Beaux-Arts

Le quartier des Beaux-Arts se constitue autour du Jardin des Beaux-Arts avec le Musée mais aussi la Galerie David d’Angers où les visiteurs peuvent retrouver son travail, du XIXème siècle.

Continuons notre visite dans les ruelles pavées du quartier et passons par la Montée Saint Maurice. Tout en haut se dresse la cathédrale Saint Maurice qui est un exemple parfait du style gothique de la ville d’Angers : le gothique Plantagenêt. Contrairement au style gothique d’Île de France, les voûtes sont très bombées. Cet édifice est le siège de l’évêque d’Angers depuis le IVème siècle.

Vue de haut, la ville d’Angers propose un panorama atypique et magnifique de par la présence de ses toits noirs composés d’ardoise.

Le parc Terra Botanica

La suite de notre visite guidée de la ville d’Angers en compagnie de Michael Juret nous conduit au parc Terra Botanica, l’occasion de s’amuser en apprenant tout du monde végétal.

Le parc regroupe 11 hectares de jardins, de bassins aquatiques, de serres et 40 animations et attractions liées à la flore des six continents, une expérience plutôt unique au monde. Idéal en famille, le parc Terra Botanica amusera petits et grands et vous permettra d’apprendre plein de choses sur les plantes.

De la Maine vers la Loire

Pour conclure votre visite dans la ville d’Angers, quoi de plus vivifiant qu’une balade à vélo de la Maine à la Loire. Vous pourrez emprunter la fameuse « Loire à Vélo » de Saumur à Angers. Ce parcours de 65 km, à réservé aux cyclistes expérimentés, est une manière originale de découvrir les troglodytes, les champignonnières, les îles de Loire, les rives de l’Authion ou encore les coteaux viticoles du Saumurois.

Bien sûr, il existe aussi des randonnées plus courtes, d’une dizaine de kilomètres, qui se terminent en une heure environ. Un bon moyen de découvrir la région tout en faisant un peu de sport.

La cathédrale Saint-Maurice d’Angers

En se baladant dans le centre de la ville d’Angers, il est essentiel de faire un tour à la cathédrale Saint-Maurice. En effet, cette belle cathédrale témoigne d’un mélange entre le style roman et le style gothique propre à la région angevine. La cathédrale a été construite au cours du XII ème siècle et a été achevée au XIII ème siècle. En 1862, elle a été classée au patrimoine des monuments historiques. Ce qui vaut le détour en visitant cette cathédrale c’est certainement ses vitraux qui présentent un sens du détail et de l’esthétisme remarquables. Aujourd’hui, la cathédrale est ouverte aux visites tous les jours, et plusieurs messes y sont organisées chaque semaine.

La maison d’Adam

Toujours dans le centre-ville d’Angers, Michaël Juret affirme qu’il existe une bâtisse incontournable pour toute personne qui visite la région. Il s’agit de la maison d’Adam, située sur la fameuse place Saint-Croix, non loin de la cathédrale Saint-Maurice. Cette bâtisse a été construite aux alentours de l’année 1491. Ainsi, elle témoigne parfaitement du style architectural typique du Moyen-Âge avec ses magnifiques colombages. Mais au-delà de sa beauté, elle tient son nom en raison de plusieurs sculptures qui étaient visibles sur sa façade. A l’époque médiévale, on pouvait y observer une sculpture d’Adam et Eve mais aussi l’arbre de vie, qui permettent de relater l’histoire de la bible. Depuis, ces sculptures ont été effacées par l’histoire mais le nom emblématique de la bâtisse est resté. En 1992, la maison d’Adam a été reconnue comme monument historique et fait désormais office de maison des artisans d’Angers.